Mon panier

Fermer

Comment trouver l'équilibre entre son rôle de mère et sa vie de femme?

écrit par Sandra & Kevin de MMM Paris

• 

Publié le mai 08 2021

Temps de lecture : environ 5mn

C'est bientôt la fête des mères. Et vous attendez sans doute ce moment avec impatience. Mais si votre épanouissement dépend un peu trop de ce petit collier de pâtes, ou de ce joli dessin néo cubique, alors cet article est peut être fait pour vous.

Posez vous ces questions: quel équilibre avez-vous entre vos rôles de mère et de femme? La mère a t-elle tué la femme qui est en vous ou vivent-elles en bonne intelligence ? Focus de votre équipe Make Me Melt Paris® pour refaire de vous une personne épanouie et équilibrée en tant que mère et femme.

Soyons clair dès le départ et mettons fin au suspens: la recette miracle pour trouver l'équilibre n'existe pas. Mais ne soyez pas déçue. Bien au contraire. Il existe bien un état d'esprit à adopter si vous souhaitez ne pas vous perdre dans votre rôle de mère et oublier la femme que vous êtes où que vous rêvez d'être. Car oui, il est bel et bien possible de trouver un équilibre, même quand vos enfants prennent une grande partie de votre temps et de votre énergie.

 

Arrêter de séparer la maman et la femme.

N'opposez pas ces 2 images. Réconciliez-les car vous êtes une seule et même personne.

Autorisez-vous à assumer toutes vos casquettes, notamment celle de femme, qui vous définit pleinement. Y compris avec vos enfants. Soyez féminine, sportive, bosseuse. Montrez votre vulnérabilité, vos forces et vos faiblesses, ne cacher pas les hauts et les bas de votre vie. 
Autorisez vous à retirer les voiles qui sont censés protéger les autres et cachent votre véritable nature. Car à vouloir trop prendre soin des autres, c'est votre rayonnement qui en pâtira.
Soyez pleinement la femme que vous êtes et montrez l’exemple à vos enfants.

 

Tirez le meilleur parti de votre maternité

Etre mère est une expérience formidable. C'est un échange unique. Et on a dit échange!! 
N'ignorez pas ce que vos enfants vous donnent. Avez-vous déjà pris le temps d’observer leur façon de découvrir la vie, de gérer leurs émotions, de vivre pleinement l’instant présent ? Prenez exemple et souvenez-vous comme il est bon de vivre pleinement les moments, d'être enthousiaste et de ressentir des instants de plénitude. 

 

Complice avec vos enfants? Evidemment, mais...

Soyez complice avec vos enfants mais n'excluez pas le monde extérieur
Les autres, et notamment votre partenaire, doivent pouvoir exister à vos yeux. Car c'est à travers leurs yeux que vous vous sentirez désirable et femme.
Passez du temps avec votre moitié en vous réservant des moments privilégiés dans la semaine ou dans le mois, juste tous les deux.

Vos enfants le feront avec leurs amis, sans remords, le moment venu. Alors, n'oubliez pas comment faire, au risque d'être perdu quand vos enfants quitteront le nid.

Et mettez vous à la place de votre conjoint. S'il (elle) est exclu(e), son comportement "naturel" changera. Une distance s'installera. Et vous le regretterez quand vous aurez besoin de ses bras, un soir de décembre, après une mauvaise journée ! Cassez vite ce cercle vicieux car il sera de plus en dur à briser. Enclenchez dès maintenant un cercle vertueux. Trouvez une place de choix pour chacun. Ne perdez jamais de vue et chérissez ce qui fait de vous une mère ET une femme épanouie. Et cela commence par vous organiser un agenda. Qu'il soit numérique ou papier, il vous faut un agenda dans lequel vous notiez chaque mois, les moments que vous allez vous réserver ou que vous allez réserver à votre couple, comme ceux que vous passerez à faire une activité spéciale avec vos enfants. Le tout est de s'y tenir! Les premiers mois, vous aurez certainement du mal à respecter votre nouvel agenda. Mais prenez le comme une priorité de vie. C'est à cet équilibre que tient votre épanouissement.

 

Ne soyez pas esclave de votre rôle de mère.

On a tous vécu ceci: se lever, préparer les enfants, les emmener à l'école, aller au travail, récupérer les enfants, faire les devoirs, les doucher, les coucher, puis préparer le diner, et enchainer une soirée repassage ou ménage !!

Est ce que votre vie serait moins douce si le lave vaisselle n'est débarrassé que le lendemain ? Sera t-elle vraiment plus belle si vous sacrifiez votre séance de sport ou shopping pour faire le ménage ? 

Alors oui, c'est vrai : rien ne se fait tout seul. Mais L-A-C-H-E-Z P-R-I-S-E! Sortez de ce carcan de machine de guerre que vous vous êtes imposé. Sollicitez vos enfants et votre partenaire. Car, à terme, ce rythme est dangereux pour vous. Il créé nervosité, surmenage voire surcharge mentale et l'amertume puis les rancœurs s'installent, parfois irrémédiables. Bref, il vous faut du temps pour vous pour libérer la femme qui est en vous. Alors pour trouvez ce temps pour vous, D-E-L-E-G-U-E-Z! Rendez vos enfants et votre partenaire plus autonome. Faites en sorte de leur apprendre à faire tout seul, à faire sans vous et vous verrez que vous arriverez à vous dégager du temps libre. Encore faut-il que vous acceptiez de ne plus tout contrôler, que tout ne soit pas parfait et de voir vos enfants grandir.

 

Coucher sur un papier les clés de votre épanouissement.

Ne tomber pas dans le piège: « J’aime mon partenaire, j’aime ma famille, mais...je ne me sens pas bien. La mère a fait disparaitre la femme. ».

Est-ce le travail qui nourrit une part importante de votre identité de femme ? La séduction ? Le sexe ? Une passion ?

Une fois que vous avez mis le doigt sur les ingrédients de votre épanouissement, sur ce qui renvoie une image positive de votre vie de femme. Agissez !! Donnez-vous les moyens. Vous êtes l'actrice de votre réussite.

Dégagez-vous du temps pour ce qui est important pour vous. Grands parents, baby-sitters, mari ou tard le soir. Même si c'est difficile, même si vous êtes fatiguée, vous vous sentirez mieux si vous êtes épanouie. Alors au début il va certainement falloir vous forcer à entreprendre des choses pour vous. Mais vous y prendrez très vite goût.

 

Soyez à l'aise avec votre féminité.

Oui le corps souffre lors d'une maternité. Mais arrêtez de voir ce qui ne va pas.
Allez, soyons honnête : aucune femme n'était parfaite avant un accouchement, elle ne le sera pas plus après. Mais que pouvez-vous faire pour retrouver, non pas un physique de magazine, mais une sensation de bien-être corporelle et de féminité ? Ne trouvez-vous pas quelque chose de positif à votre corps: peut-être avez vous récupéré une poitrine que vous n'aviez jamais eu avant ou une peau et des cheveux plus éclatants...Bref! En cherchant bien vous devriez trouver.

Et surtout, au-delà de vos fesses, votre poitrine, ou votre taille, où mettez-vous votre féminité ? Prenez de la distance face à la pression sociale de la beauté physique. Car, soyez en sûre, vous serez désirable si vous avez envie de l'être. Le physique n'est qu'une partie de l'équation, ce n'est pas le résultat. Votre attitude, votre confiance en vous, votre envie sont des moteurs bien plus fortsAyez donc confiance en vous et jouez sur vos forces et votre capacité à plaire. Apprenez à fermer les yeux sur vos complexes pour laisser s'exprimer la femme qui est toujours en vous et retrouver un meilleur équilibre. 

Et si vous voulez un petit coup de pouce, Make Me Melt Paris® vous a sélectionné quelques ingrédients qui donneront certainement un petit coup de pouce à votre féminité. Alors couchez les enfants, et bonne fête des mères!

 

Commentaires

0 Commentaires

Laisser un commentaire